Personal Protective Equipments - PPEs

 

♦ EPI ? définition.

Définition selon la Directive Européenne 89/656 : Tout équipement, dispositif ou moyen destiné à être porté ou tenu par une personne en vue de la protéger contre un ou plusieurs risques susceptibles de menacer sa santé ainsi que sa sécurité au travail.

♦ Protections individuelles ou collectives ?

Selon l’Instruction de Sécurité No 7 (EDMS 335743), les protections individuelles doivent être utilisées lorsque les risques ne peuvent pas être évités ou suffisamment limités par des moyens techniques de protection collective ou par des mesures, méthodes ou procédés d'organisation du travail.

La mise en place de protections collectives est prioritaire sur l’usage des EPI.

♦ Les règles concernant les EPIs.

Les EPI doivent être adaptés aux risques à couvrir, et doivent correspondre à des normes.

Ils doivent être fournis, entretenus et renouvelés par l’employeur (durée limite de validité).

Ils doivent être vérifiés (EDMS 1298764) par l’employé avant chaque utilisation.

Les EPI de classe 3 doivent en outre être contrôlés annuellement par l’employeur. Leur utilisation requière une formation dispensée par l’employeur ou un organe officiel.

La non-observation de la signalisation des risques ou le refus du port de protections individuelles est considéré comme une faute professionnelle.

♦ Où porter ses EPIs au CERN ?

Le casque et les chaussures de sécurité sont les EPI minimum dans les « beam facilities »: . Quoi d’autre dans quelle installation ?

Dans tous les labos et endroits à activités de type industrielle, porter les EPI spécifiques, ainsi que des longs pantalons et des longues manches.

 

Suivre les indications. La non-observation de la signalisation ou le refus duport de protections individuelles est considéré comme une faute professionnelle.

Comment se procurer ses EPI ?

  1. Au CERN : Disponibles au magasin interne ; Commande sur EDH. (Les codes des EPI commencent par 50.xx…)
  2. Si vous les acheter à l’extérieur, vérifier bien leur conformité ; demander l’avis de HSE, en particulier pour les masques auto-sauveteurs.

♦ Autres EPIs ?

Dans les zones radiologiquement classées (« supervisées », « contrôlées »,…) il faut aussi porter son dosimètre personnel.

Dans les arcs du tunnel LHC, il faut aussi porter un détecteur ODH.

Ces deux équipements ne sont pas des EPI; ils ne vous protègent pas, mais permettent de vous avertir d’un danger ou de le mesurer.

Dosimètre personnel Détecteur ODH

Les classes d'EPI et exemples.

  • Classe I (1) = équipements de travail couvrant les risques mineurs.
    • Exemples : combinaison, tablier, gants, lunettes, chaussures, protection auriculaire à usages généraux.
  • Classe II (2) = équipements de protection spécifique pour les risques importants.
    • Exemple : gants d’électriciens, casque de chantier, lunettes contre le rayonnement laser, combinaison pour les produits chimiques.
  • Classe III (3) = équipements de sécurité pour les risques graves à effets irréversibles ou mortels.
    • Exemples: équipements pour le travail en hauteur, masque auto-sauveteur. 

♦ Questions sur les casques.

Choix du casque en fonction de l’activité. S'aider du document Fiche HSE 1286422, 2013.

Consultez également le mémo de HSE (EDMS 1162215, 2011) sur les casquettes anti-heurt (norme EN 812); le port de celles-ci n’est pas autorisé là où le port du casque est spécifiquement obligatoire.

Néanmoins, dans les situations où le port du casque est physiquement impossible, la casquette anti-heurt* est tolérée, uniquement si la zone ne présente aucun risque de chute d’objets.
Casquette anti-heurt

 

 

 

You are here